FCIL
Préparation mécanique des véhicules de sport et de collection
Principales qualités requises : soin, précision, logique.
> Descriptif des activités professionnelles

J’exerce mon métier chez un restaurateur de véhicules anciens, chez un motoriste, dans une écurie de course, un musée... mais toujours sur des véhicules (auto ou moto) à caractère sportif. Ma polyvalence et ma connaissance des principes de la fabrication sont des éléments d’insertion très appréciés par les professionnels. 

  • Mesures au banc de puissance et améliorations des performances des moteurs, réfection des moteurs ou de toutes autres pièces du véhicule (sauf carrosserie).
  • Acquisition des techniques de base d’usinage, de soudage, de pliage, de cintrage des matériaux ferreux.
  • Acquisition des techniques utilisant des matériaux composites , initiation à la peinture, perfectionnement en DAO appliquée.
  • Deux périodes de formation dans des entreprises spécialisées dans le domaine du véhicule de sport en France et à l’étranger.
X

> Contenu de la formation

La formation est répartie sur une trentaine d’heures hebdomadaires (2h d’étude de la construction et 28h
en enseignement professionnel).


Enseignement professionnel  : techniques de soudage, usinage de pièce, métrologie, DAO ( dessin assisté
par ordinateur), sablage pour restauration de pièces, électricité auto et moto, mise au point.


17 semaines de Périodes de Formation en Milieu Professionnnel (PFMP) sur 10 mois de formation.

> Débouchés et poursuites d'études

  • Assistant préparateur sur véhicules de sport,
  • Assistant restaurateur sur véhicules anciens.
  • Je peux créer mon entreprise en France ou en Europe.